LCM
LNRPV ISRAa lnrpv

Fils d'actus sur le LAPSE

Loading feeds...

Démarche QSE du LNRPV

demarche-qualite-lnrpv-2

Dépliant de présentation

depliant

Réseaux sociaux

Facebook   Twitter   YouTube   RSS

Le Laboratoire Commun de Microbiologie (LCM)

lcmLe Laboratoire Commun de Microbiologie est un laboratoire mixte né de la volonté d’une équipe de chercheurs microbiologistes de l’UCAD, de l’IRD et de l’ISRA de travailler en commun.

Les missions statutaires du LCM se résument à :

  • effectuer des recherches pour faire avancer les connaissances dans le domaine de la microbiologie du sol ;
  • développer l’information scientifique dans le domaine de la microbiologie du sol ;
  • apporter son concours à la formation dans le domaine de la microbiologie du sol.

Les bénéficiaires, utilisateurs potentiels de nos recherches sont des Institutions d’enseignement et ou de recherche, des étudiants, des partenaires travaillant dans le domaine de l’environnement et de l’agriculture. L’entière satisfaction que nos interlocuteurs portent à nos activités de service est notre dessein principal. Celle-ci ne nous est jamais définitivement acquise et peut être constamment remise en question. C’est la raison pour laquelle, nous avons mis en place et nous souhaitons maintenir un système de management qualité se référant à la norme ISO 9001 : 2000.

Nos recherches se sont organisées autour de trois axes complémentaires :

Etude de la diversité des micro-organismes symbiotiques indigènes. Il ne s'agissait pas de poursuivre de façon exhaustive et systématique des études de diversité des microorganismes, mais de compléter les études antérieures, en ciblant certaines espèces végétales et certaines conditions d'environnement. soit parce que les symbioses formées avec les rhizobiums et les champignons mycorhiziens avaient été insuffisamment étudiées, soit parce qu'il s'agissait d'espèces nouvelles dont l'introduction était envisagée, soit enfin pour initier des études plus approfondies sur l’écologie de ces symbioses.

Etude du fonctionnement des symbioses, et principalement de l’écologie des rhizobiums et champignons mycorhiziens (compétition entre souches, adaptation éventuelle aux conditions biotiques et abiotiques caractéristiques des milieux arides et semi-arides),

Développement des essais d’inoculation, notamment en sélectionnant des microorganismes performants, en optimisant la méthodologie d’inoculation et en mettant en place des parcelles expérimentales. 

Pour plus d'informations visitez le Site web du LCM:  >>>ici