L'Agriculture intelligente face au changement climatique
LNRPV ISRAa lnrpv

Guide de Référence CSA

guide-faoPourquoi avons-nous besoin de l’agriculture intelligente face au climat?

La population mondiale augmentera d’un tiers entre aujourd’hui et l’an 2050. La plupart de ces 2 milliards d’individus supplémentaires vivront dans les pays en développement. Dans le même temps, davantage de personnes vivront dans les villes. Si les tendances actuelles de croissance des revenus et de la consommation se poursuivent, la FAO estime que la production agricole devra augmenter de 60% d’ici à 2050 pour satisfaire la demande prévue pour l’alimentation humaine et animale. Ainsi, l’agriculture doit se transformer pour pouvoir nourrir une population mondiale sans cesse croissante et fournir les bases de la croissance économique et de la réduction de la pauvreté. Le changement climatique rendra cette tâche plus difficile dans le contexte d’un scenario tendanciel, en raison des impacts négatifs sur l’agriculture, obligeant constamment à mettre en oeuvre des actions coûteuses d’adaptation.

Lire la suite...

En savoir davantage sur les concepts de CSA

pilmi-3Pourquoi avons-nous besoin de l’agriculture intelligente face au climat ?

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), pour nourrir la population du monde, il sera nécessaire d’accroître la production agricole totale de 60 pour cent. Compte tenu des nombreuses ressources nécessaires pour assurer une sécurité alimentaire durable, qui sont déjà mises à rude épreuve, les défis de la sécurité alimentaire sont énormes. Dans le même temps, les changements climatiques ont déjà un impact négatif sur la production agricole à l’échelle mondiale et au niveau local. Les risques climatiques pour l’agriculture, l’élevage et la pêche devraient croître au cours des prochaines décennies, en particulier dans les pays à faible revenu où la capacité d’adaptation est la plus faible. Les impacts sur l’agriculture menacent à la fois le rôle primordial que jouent la sécurité alimentaire et l’agriculture dans les moyens d’existence ruraux et le développement à large assise.

Lire la suite...

Trois principaux domaines d’investissement pour l’agriculture intelligente face au changement climatique

pilmi-2Le triple impératif d’accroissement de la productivité, d’amélioration de la résistance au changement climatique et de réduction des émissions de gaz à effet de serre exige de nouvelles pratiques regroupées sous l’appellation agriculture intelligente face au changement climatique (climate-smart agriculture – CSA). La CSA cherche à accroître la productivité d’une manière écologiquement et socialement durable, à renforcer la résistance au changement climatique et à réduire la contribution de l’agriculture au changement climatique en diminuant les émissions des gaz à effet de serre et en augmentant le stockage du carbone dans le sol. La CSA s’attaque simultanément aux problèmes de l’insécurité alimentaire et du changement climatique.

Lire la suite...

L'Agriculture intelligente face au changement climatique : une stratégie de lutte contre l’insécurité alimentaire et le changement climatique à l’échelle mondiale

ccafs-ngouyeL’insécurité alimentaire et le changement climatique ont enfin ramené l’agriculture sous les feux de la rampe du débat international sur le développement. Pour que tout le monde puisse manger à sa faim, la productivité des terres agricoles actuelles doit augmenter, le pouvoir d’achat de ceux qui sont dans le besoin doit progresser et l’agriculture doit être durable sur le plan écologique. Il est urgent de mettre en place une agriculture intelligente face au changement climatique, qui mette l’accent sur l’accroissement de la productivité, l’amélioration de la résilience et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Garantir la sécurité alimentaire face au changement climatique est un des principaux défis du 21ème siècle. En 2010, environ 965 millions de personnes souffraient d’insécurité alimentaire dans le monde, soit environ 16 pour cent de la population des pays en développement. La population mondiale devrait passer de sept milliards aujourd’hui à plus de neuf milliards d’ici à 2050 et cet accroissement devrait entraîner un besoin d’alimentation plus variée nécessitant l’exploitation de ressources supplémentaires. La course aux terres, à l’eau et à l’énergie va s’intensifier dans un souci de répondre aux besoins d’aliments, de combustibles et de fibres alors que la mondialisation peut exposer encore plus le système alimentaire aux aléas des forces économiques et politiques. Selon les estimations, la production alimentaire mondiale doit augmenter de 70 à 100 pour cent d’ici à 2050 pour répondre à la demande humaine.

Lire la suite...